Forum de la team Fortuna Index du Forum
Forum de la team Fortuna
Venez découvrir l'univers d'Exceedia : Ad Vitam, participez à sa création, critiquez le ou testez le.
 
Forum de la team Fortuna Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: La genèse d'Ad Vitam : mise en mouvement de la neuvième horloge inversée ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum de la team Fortuna Index du Forum -> Préparation du projet -> Scénario -> Histoire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Ace
Grand maître du fouet

Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2009
Messages: 41

MessagePosté le: Ven 9 Juil - 01:11 (2010)    Sujet du message: La genèse d'Ad Vitam : mise en mouvement de la neuvième horloge inversée Répondre en citant

[En construction]
Un point. C’est ce par quoi commence cet écrit, c’est ce par quoi il finira. Néanmoins, avant d’atteindre ce fatidique symbole, ce récit vous relatera Ad Vitam. Ce qu’il était. Ce qu’il est devenu. Peut être même ce qu’il sera.
Mon nom importe peu, pourvu que l’histoire reste. Après tout, mon rôle s’est achevé il y a bien longtemps… quoique, pas tout à fait. 


L’histoire commence à la neuvième horloge inversée, à une époque où Ad Vitam n’était qu’un ensemble d’énergies et de matières informes qui se baladaient timidement au cœur de l’Univers. Je n’étais moi-même qu’un tas de pensées informes, bercé par les courants chaleureux de la future planète. Les entités, si je peux les qualifier comme telles, qui composaient ces courants passaient leur temps à tournoyer dans une cohésion presque parfaite, n'échangeant qu'entre elles des choses qui m'étaient incompréhensibles. J'avais bien tenté à quelques reprises d'établir le contact, sans succès.

Bientôt, je nommai cette intriguante communauté de Ruche, sensible seule à ses propres attentes, même si je dois vous avouer qu'elle n'en avait probablement pas, faute d'en concevoir. J'étais donc l'unique spectateur de cette danse incessante. L'unique... Je mis du temps à prendre conscience de ma situation. Je n'avais jamais songé auparavant que j'étais seul, isolé au milieu des courants de la Ruche. Au début, ce ne fut qu'un constat, et je m'attelai à penser à autre chose... mais penser à quoi? Au vide intersidéral? A la Ruche, que je connaissais à présent sous toutes les coutures depuis bien trop longtemps? Ainsi ma sollitude prit une place de plus en plus croissante dans mon esprit, jusqu'à devenir une obsession. Pourquoi étais-je ainsi? Il y avait bien longtemps que j'avais abandonné la question du "Comment étais-je arrivé ici?", mais le pourquoi me rongeait. Puis faute de trouver une réponse convaincante, j'en vins à la conclusion que ce n'était pas juste, qu'il n'était pas possible que je souffre d'une telle isolation, alors que ces êtres pullulaient par milliers en un même ensemble. Non... ce n'était pas acceptable. Il fallait donc que je remédie à tout cela.


La première possibilité qui s'offrit à moi fut de rechercher d'éventuels semblables à travers le reste de l'univers. Je quittais donc la Ruche, prêt à me perdre dans le vide incessant qui s'étendait autour de moi. Je perdrais peut être les milles caresses et lumières des entités, et je m'égarerais peut être dans un recoin sombre et oublié de l'existence. Peut être. Mais peut être aussi que je parviendrais à trouver quelque chose. Quelqu'un. Et dans ce dernier cas, l'aventure en valait la peine.
Je pris donc la direction de l'obscurité, en ligne droite. Je me retournais par moments pour contempler la Ruche... au début, c'était un brasier de sons, de lumières et de tout ce qui pouvait attirer quelqu'un. Puis elle devint un feu de camp crépitant, mais silencieux. Puis une simple loupiotte, dansant telle la flamme au bout d'une allumette... Enfin, telles sont les comparaisons que j'établis maintenant, puisqu'à l'époque, il n'existait pas d'allumettes, ni de feux de camp. Tout ce que je connaissais, en dehors de la Ruche, c'étaient les étoiles... et bientôt, la Ruche ne fut plus pour moi qu'une étoile parmi les autres. 
Je fis l'expérience de nouvelles sensations, telles le froid mordant et glacial de l'espace, alors que je n'avais toujours pas d'enveloppe corporelle. Je rencontrai sur mon chemin de gigantesques sphères de matières qui m'étaient inconnues, mais qui me rappellaient fortement la Ruche. Il en émanait la même chaleur, avec des nuances indescriptibles. Oui, ces choses sont ce que vous appelez couramment "planètes". 
(suite à poster)
_________________
"Il n'est de génie sans un grain de folie... mais il n'est de folie sans un grain de connerie!"

Ainsi commençons par la connerie. Le reste viendra après.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 9 Juil - 01:11 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum de la team Fortuna Index du Forum -> Préparation du projet -> Scénario -> Histoire Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
onyx © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com